Rechercher dans ce blog

Séries érotiques +18

"... Mais ce qui est toujours étonnant, dans l’œil du censeur, c'est qu'il voit de la perversion à chaque page.  Blanche-Neige voit des nains partout? Lui aussi. Les planches sélectionnées dans ce livre sont des œuvres de l'esprit. Ce n'est pas la réalité. Ceci n'est pas une pipe, comme dirait l'autre."
Citation de Vincent Bernière 
dans "Les 100 plus belles planches de la BD érotique"

" En fait, l'obscénité n'existe pas en elle-même: c'est d'abord un regard, une représentation sociale. Par exemple, Les Fleurs du Mal de Baudelaire furent considérées comme impudiques au moment de leur publication, avant de devenir un chef-d'œuvre de la littérature française. À s'arrêter aux nombreuses peintures retrouvées à Pompéi, on pourrait naïvement penser que la ville n'était qu'un vaste bordel.

Mais cette pornographie antique, nous explique Virginie Girod, n'était pas ressentie comme obscène: «L'obscénité, sous la forme d'images ou de mots, pouvait revêtir des sens bien différents dans l'Antiquité. Ce qui est perçu comme obscène aujourd'hui pouvait alors avoir une valeur prophylactique ou cathartique», écrit l'historienne.

Ce sont les auteurs chrétiens, comme Tertullien, qui bouleversèrent la vision de l'érotisme, transformant la célébration de la vie en une offense à la pudeur. «Sous la pression du christianisme, le corps érotique allait être de plus en plus dissimulé et dénigré.» "


Extraits de Les femmes et le sexe dans la Rome antique de Virginie Girod

haPPyhiPPies #1
haPPyhiPPies #2
Marianne ...