Rechercher dans ce blog

. . .

Encre de Chine
25 X 32




" Je souhaite rendre hommage aux f-Âmes résilientes qui m'entourent, que j'admire, que j'aime. Ce sont elles les vraies guerrières.
Celles qui ont appris à aimer la vie, celles qui tous les jours cherchent des solutions et avancent."
.....

"Celles qui ont accepté leur part d'ombre, qui acceptent leurs défaites, leurs erreurs, mais persévèrent.

Celles qui s'en prennent plein la gueule, mais qui, même au fond de leur détresse, s'accrochent à leurs tripes et continuent.
Ces f-Âmes qui ont passé des années et des années à démêler les nœuds, les leurs, ceux des ancêtres, ceux des conjoints, ceux des enfants, ceux du monde et qui continuent.
Celles qui assument leur folie, leur originalité et leur "empowerment". Celles qui ont "l'humour comme bouclier, l'amour comme épée".
 

Celles qui pensent n'être rien, être trop peu importantes pour ce monde qui tourne à l'envers, mais qui illuminent tellement le mien, le leur, le nôtre. Qui apportent leur propre flamme, leur propre amour. On aimerait dire : "regarde, regarde comme tu es si brillante, si douce, si belle, si vraie, regarde comme on a besoin de toi et ton intelligence sur cette planète !"

Celles qui sont dans un cheminement qui ne les rend pas heureuses, mais qui s'accrochent, sachant que demain est un autre jour. Celles qui osent franchir leur barrière et dialoguer avec leurs peurs les plus profondes.

Les artistes, les délurées, les inclassables. Celles qui se réapproprient leur corps et font un gros fuck aux standards.

Celles qui recommencent encore et encore et encore jusqu'à ce que cela fonctionne... Ou ne fonctionne pas. Qu'importe le résultat. Celles qui ont vécu le deuil, le viol, l'abandon, la maltraitance et qui sont là, toutes proches, mes belles Âme-ies persévérantes.

Celle qui sont vivantes et ont compris qu'il n'était pas nécessaire d'avoir vécu le pire pour prendre soin de soi, pour s'aimer et prendre soin des autres. On a besoin de votre réalité.
Celles qui prennent conscience de leurs limites et les appliquent, faisant de leur conscience le centre de leur cheminement.

Celles qui m'ont accueillie quand j'étais au plus bas, celles avec qui j'ai renoué avec la vie, celles avec qui j'ai signé le contrat de l'Amour, jusqu'à la fin.
Celles qui m'ont rendue résiliente à mon tour.
Vous êtes (dans) mon cœur et mes pensées, je vous aime. "

Texte par The Chromatic Comet / / Canada, Septembre 2018

 

/ Syndrome de Stockholm
(extrait)


"... Face au choc provoqué par une agression la victime peut, par un réflexe inconscient d'autodéfense et de survie, parvenir à dissimuler sa peur: au lieu de la résistance et de l’hostilité, la victime exprime alors à son agresseur un sentiment de sympathie et d’affection, elle reste calme, cherche à collaborer avec lui. Une forme de résistance passive."


 
" Dans le cadre d'un couple et dans ce processus involontaire, même lorsque la victime souffre de maltraitance avérée et subit l’oppression quotidienne, elle nourrit paradoxalement un sentiment d’affection pour son ou sa partenaire... Elle préfère garder le silence, lui trouve des excuses, ne dénonçant que rarement son agresseur avec qui elle continue à vivre. Il en va de même dans l’éducation entre un parent violent et ses enfants soumis qui continueront à idéaliser le parent toxique."






#metoo #femme #nomorepain #résistance